MP Ecriture, comme Maud Poupa Ecriture


IMG_5758.jpg

Prendre mon envol

La situation difficile (rendue publique à l'époque) de l'entreprise me forçait à chercher de nouvelles solutions pour la faire vivre, parce que je ne voulais pas que l'on lâchat le morceau, mais elle me poussait aussi à envisager ma vie professionnelle si tout venait à s'arrêter.

C'est à force de l'envisager, réflexion cumulée aux idées que j'aurais voulu mettre en oeuvre si j'avais repris, commme éditrice, la maison d'édition, que l'envie est venue de me lancer seule.

Pour autant, pas question de mettre l'entreprise dans l'embarras. Si elle s'était relévée d'une passe houleuse, ça n'était pas pour que le coup fatal vînt de moi. Alors j'ai recontacté une ancienne stagiaire, celle qui pour moi, par la qualité et la pluralité de ses compétences, pourrait être la perle qui reprendrait les rênes de ce poste-clé d'assistante d'édition. Parce qu'il faut le dire, une assistante d'édition touche à tout : la chaîne du livre de A à Z, du secrétariat, du commercial, de la communication, faire des salons, de la manutention, des tâches comptables... J'ai donc sollicité Marie, qui était intéressée, et j'ai pu négocier mon licenciement en même temps que son arrivée. Après un mois de transition, elle était largement prête à assurer la suite. Après Gwendaëlle, première assistante qui a tout mis en place, et moi, c'est aujourd'hui elle qui assure, aux côtés d'Alain Gérardin, l'éditeur, la continuité des éditions Les oiseaux de papier.

Définir mon projet

Mes premières réflexions allaient vers la création d'une maison d'édition. Cependant, j'étais mal à l'aise sur un point : la juste rémunération du travail de l'auteur et de l'illustrateur. Mes projets et budgets ne m'auraient pas permis d'aller dans ce sens et je m'y refusais. Par ailleurs, j'avais plein d'envies différentes, que je voulais explorer. Si j'avais pensé dans un premier temps à MP Edition, j'ai fait le choix, plus large, de MP Ecriture, plus large et plus en adéquation avec mes envies du moment.

MP Ecriture parce que j'ai repris la plume, sur des projets à venir. MP Ecriture parce que j'avais envie d'aider à écrire. MP Ecriture parce que j'écris des articles pour la Ouest-France Ploërmel. MP Ecriture parce que je veux travailler l'écrit et sa mise en valeur.

MP Ecriture, dans quel état d'esprit ?

Travailler l'écrit, sans être dans la vente, bien qu'elle ne soit jamais très loin.

Dans ma démarche, je veux avoir le temps d'approfondir mon travail, de le peaufiner, de lire et relire. Je veux aussi apporter aux auteurs ou aux personnes qui me contactent un rédactionnel de qualité, problématisé, structuré, où chaque mot est pesé.

Je veux réaliser un vrai travail éditorial : relire, conseiller, éclairer, aider.

Je veux avoir le temps de proposer un travail de qualité, sans impératifs inutiles.

Je veux aussi pouvoir conseiller sur le monde de l'édition, de manière neutre et éclairée, parce qu'il n'y a pas de solution universelle mais des solutions adaptées aux attentes et aux besoins de chacun. Je veux apporter mon éclairage sur les problématiques de l'édition et de la condition d'auteur.

Je veux travailler avec mes valeurs comme premier moteur, un luxe dont j'espère maintenir le cap, sans me voiler la face, malgré les difficultés qui ne manqueront pas de se dresser sur mon passage.

Autres articles
Articles récents